Le parti PDG-RDA a rendu publique une déclaration ce mercredi 9 septembre à son siège, dans laquelle, par la voix de son secrétaire administratif et politique, Manga Mory Bangoura, évoque des raisons qui amènent le Parti  à ne pas participer à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Au centre des arguments : la détention aux Etats-Unis de Mohamed Touré, fils de Sékou Touré, est entre autres, une des raisons du retrait du parti à cette élection.

Extrait : « […] Les forces du mal ont provoqué la rétention arbitraire de notre secrétaire général pour ne pas y participer, car sa retenue aux Etats-Unis est sans fondement. Toutes les pistes de solutions pour son retour en Guinée sont en train d’être explorées par le parti, le couple Touré devrait avoir l’appui de l’autorité guinéenne qui n’a jamais réagi bien que sollicitée par la famille et le parti politique. Cette rétention du secrétaire général aux Etats-Unis fait partie des stratégies des ennemis intérieurs et extérieurs du PDG-RDA.

Au seuil de ces élections présidentielles toutes les options ont été mises sur la table, sachant que la candidature du camarade Mohamed Touré serait irrecevable pour des raisons de non-conformité juridique et l’absence du territoire national et que l’honorable Oyé Beavogui suivant le vide juridique constitutionnel sur l’âge minimum requis à la présidentielle ne pourrait être candidat. Pour ces raisons et vu la situation politique précaire que vit notre pays et pour des raisons historiques, le bureau politique national du PDG RDA a décidé de surseoir sa candidature à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 », a déclaré le secrétaire administratif et politique du PDG-RDA, Manga Mory bangoura.

Propos recueillis par Mamadou Dian Bah