Le parti des démocrates pour l’espoir (PADES) a investi Dr Ousmane Kaba candidat (membre influent du FNDC) à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain – c’était à la faveur de la convention nationale dudit Parti, samedi 1er août à Conakry.

L’heureux désigné, Dr Ousmane Kaba, a tout d’abord dressé sombrement la situation sociopolitique, économique et la gouvernance minière de la Guinée sous un autre angle.

Extrait : « Dans le domaine minier, nous devons impérativement réduire l’exportation de la bauxite pour implanter des usines d’alumine et d’aluminium. Il est temps d’instaurer une véritable politique de développement agricole qui s’appuie sur la promotion des investissements privés dans tous les secteurs de l’industrie agro-alimentaire ; améliorer la chaîne de valeur et développer l’infrastructure en milieu rural. La priorité doit être donnée à l’éducation car il faut développer des compétences de la main d’œuvre guinéenne à travers un système de formation professionnelle performante et dans une gouvernance étatique efficace et d’une économie tirée par le secteur privé. Un autre objectif majeur est de réunir la cohésion sociale et de se focaliser sur des questions des transversales en particulier la parité, homme et femme, la viabilité de l’environnement et du changement climatique ».

 Poursuivant son discours, Dr Ousmane Kaba donne sa lecture de la situation politique : « promouvoir un dialogue politique pour trouver le consensus sur des questions qui opposent les Guinéens en vue d’apaiser le climat dans la cité. Il faut mettre fin aux violences policières et à toutes les exactions arbitraires dans le pays. La gouvernance politique dans notre pays doit respecter la vie et la dignité des citoyens. Pour finir, je voudrais dire que suite aux demandes insistantes des militants et responsables du PADES, demandes exprimées dans les conventions régionales à travers le pays et à Conakry, j’accepte d’être le candidat de notre parti à la prochaine élection présidentielle de notre pays. C’est pourquoi j’invite les Guinéennes et Guinéens désireux de réaliser le véritable changement dans la conduite des affaires publiques, à soutenir le PADES dans son combat pour la démocratie et l’émergence économique de notre pays. Je voudrais dire à tous et toutes aux militants du PADES, sympathisants et au peuple de Guinée, que nous allons aux élections non pas pour accompagner le prof Alpha Condé, mais pour le battre dans les urines, parce que nous avons confiance au peuple de Guinée et que c’est le peuple qui est ultime juge. Et que La Guinée est un plein d’espoir et que nous avons des milliers de jeunes à satisfaire, nous avons un pays à construire et nous y arriverons ».

Propos recueillis par Mamadou Dian Bah