Officiellement, Mouctar Diallo n’a jamais évoqué les rumeurs de sa présumée démission au ministère de la Jeunesse et de l’emploi. Certaines langues l’ont même déclaré « démissionnaire », disent-elles, mécontent d’être ramené au même ministère qu’il exerçait auparavant. S’il n’a pas immédiatement démenti la nouvelle de sa démission, les opinions estiment que le désormais ex-ministre de la Jeunesse a voulu imiter Oyé Guilavogui, un autre mobilisateur de masse, qui a rejeté le ministère de l’Élevage au profit de l’Environnement.

Selon ces mêmes avis, Mouctar Diallo voulait avoir un département plus « sucré », peut-être avec l’idée de mieux s’organiser économiquement, comme c’est le cas de nombreux ministres qui occupaient des postes ministériels, alors devenaient par la suite des opposants.

Aux dernières nouvelles, de nombreuses sources martèlent que le leader de NFD pourrait éventuellement prendre la place de Mme Zenab Nabaya Dramé, au ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi.

Makoura pour www.alerteur.com