La sortie médiatique du président français fait réagir bon nombre de guinéens. Dans une interview à JA, Emmanuel Macron déclare que le président ‘’Alpha condé a organisé le référendum pour se maintenir au pouvoir’’, d’où également son refus catégorique d’adresser une lettre de félicitations à ce dernier. À cet effet, notre rédaction a accordé une interview à Douty Condé, administrateur civile, en vue de donner son point de vue sur la sortie de Macron et également sur d’autres sujets qui défraient la chronique.

Selon Douty Condé, cette sortie du président français lors d’une interview accordée au journal JA ‘’m’a laissé de marbre’’. « La plus grande chance que j’ai eue dans ma vie, c’est d’être un citoyen du pays de feu Ahmed Sékou Touré, parce que j’ai grandi avec cette philosophie en moi celle de ne pas accepter la domination. Je le dis haut et fort ce n’est pas à la Guinée de s’adapter à la France mais, c’est à la France de s’adapter au mode de fonctionnement de ses colonies comme la Guinée. C’est un cas qui ne se résume pas seulement à la Guinée ».

Et d’ajouter: « aujourd’hui par les démarches, la France est rejetée par ces colonies parce que l’ensemble des rapports que la France entretenait avec ses colonies beaucoup d’entre elles préfèrent coopérer avec la Chine, Turquie, la Russie que la France. Donc, il est temps pour la France de revoir la copie de sa coopération avec ses colonies d’alors. J’en appel au président français à sa sagesse et sa clairvoyance de revoir la stratégie politico-sociale qui lie la France à ses colonies. De nos jours dès que l’intérêt de la France est menacé, elle oublie l’une de ses devises qui est la liberté. »

Abordant l’autre question portant sur la dissolution du parlement guinéens, il a tout d’abord rappelé les circonstances dans lesquelles cette Assemblée est obtenue : « Vu tout ce qu’on a parcouru comme chemin pour obtenir cette Assemblée qu’on appelle la 9ème législature, je me demande qu’elle est la pertinence de la dissolution de l’Assemblée d’autant plus qu’on a été tous témoins du double scrutin du 22 mars qui a abouti à l’obtention de cette Assemblée. C’est vrai qu’il a eu quelques réticences dues à la mauvaise volonté des leaders de l’opposition notamment l’UFDG. En dépit du fait qu’il s’est obstiné à ne pas prendre part au double scrutin. Il a aussi cherché a empêché les autres leaders qui ont bien voulu prendre part aux élections et même aux paisibles citoyens d’aller voter, c’est une chose qui a considérablement affaibli le nombre de votants.

Ce qui est plus important dans ça, c’est la volonté populaire dont le vote a fait l’objet. Donc, pour moi aujourd’hui, il n’y a pas de feu en la demeure. Rien ne nous pousse à présager la dissolution de cette Assemblée. Si nous disons aujourd’hui de dissoudre cette Assemblée, c’est qu’on s’est moqué des guinéens qui se sont mobilisés pour sa mise en place. À mon humble avis, il n’y a pas de débat autour de cela. C’est une assemblée légale, légitime et responsable parce qu’elle est l’émanation du peuple de Guinée », s’est-il prononcé.

À en croire notre interlocuteur, « la manifestation de l’opposition ne va rien aboutir sinon que détruire les acquis du peuple de Guinée. Aujourd’hui il faut que l’opposition guinéenne soit une opposition positive », a martele Douty Condé.

Propos recueillis par Oumar konaté

621077446