Construit en 1973, le lycée Soundiata Keita a formé plusieurs cadres du pays – dont également l’actuel secrétaire général du Ministère des Mines et de la géologie, Saadou Nimaga – qui a pris l’initiative de lancer la rénovation de cet établissement scolaire vieux de 47 ans.

Le lancement de cette rénovation a eu lieu ce lundi 28 septembre – dans l’enceinte dudit lycée en présence de plusieurs cadres – dont entre autres, le premier président de la Cour des comptes, Mohamed Diaré, le Haut représentant du chef de l’État, Claude Kory Kondiano, le donateur, M. Saadou Nimaga et plusieurs autres cadres venus de Conakry – et les autorités préfectorales de Kissidougou qui ont assisté à cette cérémonie.

À 10 heures, la direction du lycée Soundiata Keita avait préparé la réception des cadres pour la pose de la première pierre à cette cérémonie. À 10 h 30 MN, la cérémonie a commencé avec le discours de Mme la directrice préfectorale de l’éducation, qui a remercié au nom des enseignants de Kissidougou, le donateur de cette œuvre, Saadou Nimaga. Ensuite, le président de la Cour des comptes, a au nom du donateur, encouragé les élèves du lycée Soundiata Keita de prendre l’exemple sur Saadou Nimaga à travers la formation qu’il a reçue.

Un peu plus tard après la pose officielle de la première pierre, le donateur, Saadou Nimaga, s’est prêté aux questions de la presse en vue de recueillir son sentiment.

« Je suis celui qui a pris l’initiative mais je compte sur la participation de tous les fils de Kissidougou, de tous les anciens élèves du lycée Soundiata Keita pour qu’on puisse changer la physionomie de cette école parce que pour bien étudier il faut être dans un bon cadre. Nous avons eu la chance de passer par cette école, nous avons reçu une bonne formation, grâce à cette formation nous avons pu évoluer ailleurs et avoir aujourd’hui un boulot et être dans une position d’engager ce travail. L’objectif est que les élèves de ce lycée puissent bien étudier dans les conditions idéales et que les enseignants soient aussi dans des conditions pour pouvoir donner à ces enfants l’éducation, qui est la base de toute réussite dans la vie. Donc je me suis dit ayant vu ces images de l’école sur les réseaux sociaux, je me suis dit qu’il était imminent, pressant qu’on puisse engager la rénovation de cet établissement… ».

Propos recueillis par Dian Bah