Moussa Magassouba, Ministre des Mines et de la géologie.

Moussa Magassouba, c’est son nom. A été naguère nommé par les autorités de la transition comme ministre des Mines et de la géologie.  S’il est auréolé de pleins pieds à ce poste, par contre, des zones d’ombre demeurent âprement sur son manque de résultats au niveau de la société aurifère AngloGold Ashanti, évoluant dans la préfecture de Siguiri, en haute Guinée, a-t-on appris des sources basées à Siguiri.

Selon les mêmes sources, l’actuel ministre des Mines et de la géologie, Moussa Magassouba, était déjà en situation de licenciement pour le démettre de ses fonctions de directeur général de la SAG, dit-on, pour mauvaise performance et manque de transparence dans la planification budgétaire.

Même si l’intéressé défend son intégrité comme un lion, nos sources révèlent grandement que le ministre des Mines Moussa Magassouba n’a pas pu mettre de bonnes prévisions budgétaires s’agissant de toutes les étapes liées à la production de l’or.

Toutes ces informations semblent se corroborer de près, liées aux multiples revendications des communautés à Siguiri contre la SAG. Il s’agit d’une détérioration de relations entre la SAG et ces communautés sur place, qui continuent grandement à exercer les activités de l’orpaillage, ayant des impacts sur la production de la société concernée.

Les partenaires et le Conseil d’administration de la SAG, selon nos interlocuteurs, avaient déjà acté le licenciement de Moussa Magassouba pour manque de performance. Et de surcroît, nous apprenons que l’intéressé semble être tiré au sort, au travers d’un super CV pour devenir le nouveau ministre des Mines et de la géologie du gouvernement Mohamed Béavogui. Bonjour vraiment le CNRD !

 

Par Adama Keita