Après s’être plusieurs fois appelé les Guinéens à manifester contre le changement de la Constitution. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) n’entend plus reculer. Il entre dans sa dernière phase décisive contre la tenue du référendum constitutionnel le 1er mars prochain.

« La lutte ne s’arrêtera pas le 1er mars. Elle continuera jusqu’au départ de monsieur Alpha Condé et de ses comploteurs (…) », tel est le maître mot du FNDC, prononcé par Abdourahmane Sano, le coordinateur national du FNDC, le 24 février dernier.

Dans la même déclaration, le FNDC appelle les Guinéens à sortir massivement jeudi 27 février, dira-t-il, pour exprimer leur refus au ‘’ coup d’État Constitutionnel…

Dian Bah