« L’implication des leaders religieux pour la promotion de l’abandon de l’excision » est l’objectif de la conférence nationale sur les mutilations génitales. Organisée du 04 au 06 février 2020 par le secrétariat général des affaires religieuses. L’évènement se passe au palais du peuple. Mme la ministre de l’Action sociale et de la promotion féminine, ainsi que le représentant de UNICEF étaient présents pour le début de cette conférence.

Article de Mamadou Dian Bah.

Mme la ministre de l’Action sociale et de la Promotion féminine, Mariama Sylla qui a présidé la conférence ce mardi, a exprimé au nom de son département, ses sentiments de satisfaction à l’endroit du secrétariat général des affaires religieuses pour l’organisation de cette présente conférence et les nombreux actes déjà posés qui soutiennent la politique nationale de la protection sociale, particulièrement des composantes mutilations génitales féminines.

Poursuivant son discours, la ministre Mariama Sylla a réitéré l’engagement du gouvernement guinéen à bannir l’excision. « Notre pays s’est activement mis dans la dynamique d’abandon de cette pratique à travers le renforcement du cadre légal et programmatique. La récente révision du plan stratégique national est un cadre de concertation inclusive et l’adoption d’une stratégie spécifique d’intervention des religieux pour l’abandon de l’excision », a déclaré Mme la ministre.

Le représentant de l’UNICEF, Pierre N’gom, président à cette conférence, a présenté une statistique concernant l’excision en Guinée. « La pratique de l’excision selon les enquêtes démographiques et de santé 2018, 95% des filles et femmes, de 15 à 49 ans, ont été victimes des mutilations génitales féminines, contre 97% en 2012 », a-t-il indiqué.

Il a aussi revelé que les progrès les plus notables sont chez les jeunes filles de 0 à 14 ans, 39% en 2012. En 2018 contre 46%.

A rappeler que le président de la République, professeur Alpha Condé, avait présidé le 03 février dernier, la journée internationale, tolérance Zéro, aux mutilations génitales féminines.