C’est le message phare que contient la note transmise à notre rédaction par les membres du Mouvement « la Guinée Fé ». Le mouvement entend saisir l’opportunité de l’exercice démocratique en cette heure critique de l’histoire politique du pays d’insuffler l’énergie basée sur une pratique démocratique de la non-violence. Le Mouvement la Guinée Fé a pour président M. Bacher Camara.

Note transmise par Mohamed Chérif.

Selon la note, le chargé de communication du mouvement la Guinée Fé, Mohamed Chérif, assure que la journée du jeudi 27 février 2020 a été l’occasion pour leur mouvement de passer les messages de forte mobilisation à travers ses membres dans les différents quartiers de la capitale pour prôner l’unité et la paix entre les Guinéens. En effet, ils invitent les citoyens à lutter farouchement contre toutes formes de violence afin de protéger notre patrimoine commun, la Guinée.

Parlant des élections du 1er mars prochain, Mohamed Chérif, au nom du mouvement la Guinée Fé, prône l’apaisement : « Notre pays est a quelques jours de la croisée des chemins pour choisir son destin à la date du 01 mars 2020, fête de la monnaie guinéenne qui doit demeurer une date historique  et heureuse pour notre nation c’est pourquoi le MGF encourage  le  Gouvernement de la République de Guinée à prendre des mesures conséquentes et conformément aux lois en vigueur en République de Guinée dans le but de renforcer la stabilité. De même le mouvement la Guinée Fé appelle les citoyens à aller voter dans la Paix et la tranquillité. Nous interpellons la jeunesse à défendre nos droits dans l’exercice démocratique et non par la violence. », lance-t-il comme message.

Makoura