En plein débat relatif à la tenue du double scrutin (législatives et référendum) du 1er mars prochain, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, démissionne ce jeudi du gouvernement.

Dans une lettre adressée au président de la République dont la copie a été transmise par nombreux médias de la place, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé dit avoir eu un entretien cet après-midi avec le président de la République et qu’il a signifié à ce dernier son souhait de ne plus assumer ses fonctions de ministre au sein du gouvernement.

« Il y a environ trente ans que je chemine avec vous au sein du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) dans son combat autour des valeurs de démocratie, de liberté, de justice et de solidarité. Ce, au point d’être considéré comme un fils à vous. C’est cet idéal qui a amené de nombreuses personnes comme moi à vous faire confiance et vous suivre dans votre noble ambition de faire de la Guinée un modèle de démocratie en Afrique, un pays où les lois sont respectées et où les Institutions jouent pleinement leurs rôles dans l’intérêt des populations guinéennes.

Ensemble, au sein du RPG, nous avons rêvé et lutté pour la réalisation de cet idéal, avec tout ce que cela a constitué comme sacrifices pour les militants et sympathisants du Parti.
A l’issue de ce long et noble combat, le Peuple de Guinée vous a fait confiance en vous portant à deux reprises à la magistrature suprême de notre Pays ; faisant même de vous le premier Président démocratiquement élu de la Guinée.

Pendant toutes ces années, notre Parti a aussi travaillé pour l’émergence de valeurs sûres en son sein, capables de faire en sorte que le RPG continue à diriger les destinées de la Guinée, de façon inclusive, dans le cadre d’une alternance démocratique. La vision était que vous soyez le premier Président à assurer non seulement une transition démocratique et pacifique du pouvoir en Guinée mais aussi de garantir ainsi un climat de paix et de stabilité politique dans notre pays », pouvait-on lire dans ladite lettre.

Dian Bah