L’affaire de la nouvelle Constitution n’est plus cachée. Les rumeurs dans l’escarcelle la concernant ont pris fin depuis que le président Alpha Condé a évoqué la vulgarisation prochaine du projet de la nouvelle Constitution. Ce mardi 31 décembre 2019, à l’occasion de son adresse à la nation pour le nouvel an 2020, Alpha Condé a une nouvelle fois, évoqué la nécessité de doter la Guinée d’une nouvelle Constitution.

 Extrait. « A la suite du débat suscité dans notre société sur la nécessité de doter la Guinée d’une nouvelle constitution, pour moderniser nos institutions, j’ai instruit le Premier ministre d’ouvrir des consultations nationales avec l’ensemble des partis politiques, forces vives et organisations de la société civile. A l’issue de ces consultations, le Premier ministre m’a rendu un rapport, à la suite duquel, j’ai instruit le ministre de la Justice qui a déjà élaboré un projet de nouvelle constitution. Après avis favorable de l’Assemblée nationale et de la cour constitutionnelle. Une commission sera chargée de soumettre le texte au débat, ce projet va être largement diffusé, afin que chaque citoyen s’en approprie et se détermine en toute connaissance de cause. Avant que le projet ne soit ensuite soumis à la volonté populaire. Il s’agit d’un vote démocratique. Et je vous garantis que seule la volonté du peuple sera la décision finale qui s’imposera à nous tous.

L’année 2020 sera toujours une autre année de projets et de consécration d’un pacte avec les futures générations pour lesquelles, nous œuvrons pour laisser en héritage, un pays stable et prospère.  Pour le devenir des jeunes pourvus d’une éducation de qualité, d’une formation, axée sur la science et la technologie, outillés pour le monde de demain. J’invite chacun d’entre vous à se consacrer à cet idéal. Parce qu’aujourd’hui, c’est déjà demain… »

 

 

Oumar Konaté