Dans le sens commun des Guinéens, l’entreprise GUINEE GAMES appartient à l’homme d’affaires Antonio Souaré. Le bon samaritain, qui à présent, ne serait pas très ami au professeur Président Alpha Condé. Certainement, d’aucuns diront que c’est à cause de cette histoire de la fédération guinéenne de football, dont les acteurs ne seraient pas prêts à s’entendre pour le moment ; et l’opinion a été témoin de l’implication personnelle du président Alpha Condé, qui s’est d’ailleurs entretenu avec les protagonistes, dont Antonio Souaré, pour que ceux-ci apaisent le climat de tension qui entoure le congrès de cette fédération.

Soudainement, l’entreprise en question (GUINEE GAMES) a été officiellement notifiée le 22 juin 2021 par voie d’huissier afin de cesser ses activités, au risque de se voir s’exposer aux moyens légaux. Telle est la lecture de ce document d’huissier, reçu par le directeur des ressources humaines de Guinée Games, en la personne de Ibrahima Sory Condé. Voir ci-dessous le document !

Cette sommation est intervenue après l’envoi d’un courrier de la LONAGUI, à la date du 21 juin 2021, adressé à la Direction générale de GUINEE GAMES, indiquant à celle-ci qu’elle [n’a pas été transparente dans la déclaration de ses chiffres d’affaires], une situation qui selon la lecture de la LONAGUI [affiche un manque à gagner énorme pour les caisses de l’Etat pendant toute la durée d’exploitation que Guinée Games ait faite.]

Guinée Games est reproché par LONAGUI de n’avoir jamais [respecté pendant toute la durée de leur relation contractuelle, les clauses essentielles du contrat initial et voire même ses avenants, notamment ses stipulations liées par exemple au partage de masse collectée, la transmission des procès-verbaux de tirages loto, le reversement de gains non enlevés par les parieurs]

Visiblement, sur la base des courriers adressés à la Direction générale de GUINEE GAMES, l’on peut être amené à dire que l’homme d’affaires, Antonio Souaré, serait sur la voie d’extinction définitive concernant ses activités, dont l’histoire en arrière-plan, selon des avis, reste liée au congrès de la fédération guinéenne de football qui se trouve être coincé dans une crise permanente.

PAR MAKOURA POUR WWW.ALERTEUR.COM