Au lendemain de l’adresse du président Alpha Condé à la Nation relative au report du double scrutin qui était prévu ce dimanche 1er mars 2020, le responsable de la communication du Mouvement la Guinée Fé (MGF), Mohamed Chérif, salue la maturité et la grandeur d’esprit panafricaniste qui a animé le président Alpha Condé de reporter ces élections.

C’était au cours d’un entretien accordé aux médias ce samedi 29 février 2020, au siège dudit mouvement. Le responsable de la communication du Mouvement la Guinée Fé, Mohamed Chérif défend la position du chef de l’État au sujet du report du double scrutin : « Le chef de l’État a tout simplement écouté ces frères de la CEDEAO et de l’Union africaine afin qu’ils puissent venir en Guinée pour réellement voir ce qui se passe sur le terrain pour lever le doute sur la question électorale. Nous attendons en Guinée la missions de la CEDEAO et l’Union africaine qui sera là pour voir les réalités sur le terrain compte tenu du fichier pour que nous ayons des élections législatives et référendum… ».

Le chargé de communication a aussi parlé de l’enjeu de la mission : « Nous pouvons dire que ce report à essayer de minimiser les violences dans la mesure où nous sommes de la CEDEAO, de l’Union africaine – et lorsque ces observateurs disent que notre fichier est douteux, dans ce sens nous aurons des problèmes pour la reconnaissance au niveau de la sous-région et africaine. Étant donné que la Guinée a toujours était devant les grands combats de l’Union africaine et la CEDEAO, nous n’accepterons pas qu’il ait de doute, c’est pour cela le chef de l’État, prof Alpha Condé a eu la maturité et la grandeur d’esprit panafricaniste de pouvoir écouter ses frères de la sous-région et l’Union africaine afin qu’ils puissent déployer les missions sur le terrain pour voir ce qui passe », a déclaré Mohamed Chérif du Mouvement La Guinée Fé.

Mamadou Dian Bah