C’est une sortie au vitriol de l’ancien collaborateur du président Alpha Condé, l’économiste Dr Ousmane Kaba a désormais une tribune politique (PADES) dont il se taille pour tirer à boulets rouges sur la gouvernance actuelle. Le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) a dans une interview chez nos confrères d’Evasion TV, donné la cause profonde de déstabilisation du pays. Extrait : « Il faut qu’on regarde les problèmes en face. La cause profonde de la déstabilisation de notre pays aujourd’hui, ce sont les velléités d’un troisième mandat et d’une présidence à vie, que l’on a camouflé dans le cadre des discussions constitutionnelles. Je continue à penser qu’il ne s’agit pas des discussions de notre Constitution ; en réalité, le débat n’est pas autour de la Constitution. Si c’était autour de la Constitution, le chef de l’Etat aurait dit, écoutez, conformément à l’article 27 de l’ancienne Constitution, on ne peut pas faire plus de deux mandats. Mais je souhaite que la Guinée regarde la Constitution actuelle, je pense que le débat aurait été plus serein et chacun aurait donné ses idées. Mais à partir du moment où on veut porter atteinte à un des principes fondamentaux de la démocratie, à savoir l’alternance, je pense que la Guinée n’est pas prête à l’accepter. Tout autour de nous en Afrique de l’Ouest, aucun pays n’accepte la présidence à vie. Nous sommes aujourd’hui dans un cadre de mondialisation où notre jeunesse est exposée au monde entier, la libération des ondes, ce qui n’existait pas en 2001.  Nous sommes dans le cadre des nouvelles révolutions aussi bien technologiques que des révolutions scientifiques. Dans ce nouveau cadre de mondialisation, il n’est pas possible d’avoir une présidence à vie dans notre pays. Ça, c’est la cause profonde… » Par Makoura