Dans un premier temps, l’opposition, en l’occurrence par la voix de l’UFDG, a été le premier à se prononcer dans l’espace public s’agissant, dit-elle, d’enrôlement des « mineurs » dans les fiefs du Parti au pouvoir. Mais sur les réseaux sociaux, les réactions des communicants du camp accusé ne se sont pas faites attendre. Aussitôt, les images des mineurs sont postées (en train de se faire enrôler dans les fiefs dits de l’opposition).

Ce samedi, 7 décembre, les camps politiques, RPG-arc-en-ciel et UFDG, en ont également fait l’enrôlement des « mineurs » comme un thème important, dont chaque parti accuse l’autre d’avoir fait enrôler les mineurs.

« C’est une organisation chaotique, mais ce n’est pas par hasard, c’est voulue et organisée pour qu’il y ait un fichier taillé sur-mesure capable de donner une majorité qui qualifie Alpha Condé… », a dénoncé Cellou Dalein, lors de l’assemblée hebdomadaire de l’UFDG ce samedi.

Et pour le Parti au pouvoir, le même sujet était en débat : « Ils font venir des gens en provenance du Sénégal, on fait enrôler à Sarabailo à Koundara, cette semaine, le comportement incivique, terrible a été enregistré à Dakar, au Sénégal, où l’Ambassade de la Guinée a été saccagée, où le drapeau national rouge-jaune-vert a été descendu et saccagé par les militants de l’UFDG qui se déclarent pourtant Guinéens à Dakar. Voilà ce comportement que nous portons officiellement pour le compte du Parti à l’attention de la CENI qui doit prendre les dispositions… », a fait savoir ce samedi, le Parti au pouvoir, le RPG-arc-en-ciel, un discours lu par le journaliste Kaba Condé.

    Alpha Barry