Face à l’épidémie du Covid-19, le Premier ministre guinéen, Dr Kassory Fofana, n’envisage pas pour l’heure l’imposition d’un confinement aux populations afin d’endiguer la propagation du coronavirus. En tout cas, c’est la réaction du chef du gouvernement guinéen à l’occasion d’une sortie récente dans la presse.

« Parce qu’il n’est pas possible d’exiger cela de la population », affirme-t-il. « Plus de la moitié des Guinéens n’ont pas de moyens stables de vivre, seulement de survivre. Les familles se lèvent le matin, dans la journée elles génèrent des revenus, avec lesquels elles achètent la nourriture du jour. Comment confiner dans ces conditions ? Il faudrait que l’Etat prenne en charge un minimum pour que chacun puisse acheter de quoi vivre, mais nous n’en avons pas les moyens… », tranche Dr Kassory Fofana.

Le chef du gouvernement guinéen ne serait pas le seul parmi les décisionnaires en Afrique à être sceptique à un tel scénario. Le dirigeant Béninois, Patrice Talon, a récemment affirmé que la grande majorité des Béninois ont un revenu non salarial, d’où son refus de se prêter à l’idée du confinement général de sa population comme à l’instar de beaucoup de pays riches.

Dian Bah