En mage de la clôture de la première session inaugurale de la nouvelle assemblée nationale issue du double scrutin du 22 mars 2020, le président du parlement, Amadou Damaro Camara, s’en est fait une nette différence vendredi 4 juillet, entre la précédente Assemblée et la nouvelle.

Amadou Damaro Camara assure qu’au sein de la neuvième législature, le débat est contradictoire et comparativement à l’autre Assemblée, l’opposition actuelle dit-il, « est coriace ; elle critique, elle suggère aussi. Ce qui fait d’elle une opposition d’utilité publique, nécessaire à cette démocratie apaisée. On ne s’insulte pas, on arrache pas les micros, on ne passe pas le temps à des invectives. On travaille ensemble… », a-t-il déclaré.

Makoura pour www.alerteur.com