La Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile (CONASOC-G) a ouvert ce jeudi 19 aout 2021 une formation de deux jours en faveur(s) des acteurs de la société civile. Objectif, renforcer les capacités de ces acteurs sur le budget de l’État, la transparence budgétaire et la reddition des comptes.


Durant deux jours, ces représentants venus des organisations de la société civile seront outillés sur les thématiques à savoir : définition du budget, les termes clés du budget de l’État, les principes fondamentaux du budget de l’État, les étapesd’élaboration du budget, la notion de responsabilité de la mise en œuvre du budget, le suivi citoyen du budget de l’État, les caractéristiques du budget citoyen.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile Elh Mamady Keita (en) justifiant le contexte de l’organisation de l’atelier, a tout d’abord indiqué « que la Guinée depuis un certain temps a des sérieux problèmes. Le pays était surendetté, il a fallu l’organisation devant le club de Paris pour voir comment on peut annuler la dette de la Guinée. Et grâce aux autorités politiques et administratives, la Guinée a bénéficié de la remise de sa dette. Donc en commun accord avec les partenaires au développement, il a été demandé que cet argent puisse servir au développement de notre pays. Il fallait donc une organisation de la société civile pour s’occuper de ce que cet argent allait servir. Des réalisations qui ont été faites avec cet argent est respecté, les termes des cahiers de charges, est-ce que la population est satisfaite des réalisations qui ont été faites dans le domaine ? Donc, il fallait une équipe pour chercher à veiller surça àtravers le pays. C’est ainsi donc que la CONASOC a été choisie pour faire ce travail au nom de ses pairs. Nous sommes maintenant sur la phase de la bonne gouvernance et la bonne gestion. Pour cela, il faut outiller l’ensemble des organisations de la société civile à travers une formation. C’est cette formation que nous avons organisée aujourd’hui ».

Poursuivant, Elh Mamady Keita fait précise que cet atelier de formation se fixe pour objectifs’ ‘d’identifier le rôle et la place de la société civile dans le processus du budget de l’Etat. Permettre aux participants de connaitre les grandes lignes du budget de l’Etat. Connaitre comment s’élabore le budget de l’Etat. Connaitre les limites de chaque acteur impliqué dans la mise en œuvre du budget et connaitre les obligations de chacun vis-vis du budget de l’État”.

En ce qui concerne les résultats obtenus, la CONASOC dit avoir formé : « 110 acteurs de la société civile en techniques d’enquêtes et d’initiation à la gestion des fiches de suivi. 132 membres des OSCS formés en techniques et procédures de suivi indépendant des projets sectoriels. La création de deux bases de données sur les activités du projet d’amélioration de la formation et l’insertion dans les secteurs agricoles et des mines (PAFISAM) et de l’unité de coordination des projets (UCP). 5 points de presse ont été organisés à Conakry et dans les chefs-lieux de régions naturelles pour expliquer aux populations le contenu du mécanisme C2D. Vingt-neuf (29) missions de collecte des données ont été réalisées », a-t-il rappelé.

Le ministre de l’Économie et des finances par la voix de son représentant Mamadi Koulibaly n’a pas manqué de mot pour saluer la tenue de cette formation qui selon luirévèle une importance capitale et a par ailleurs invité les participants à plus de concentration.

« Avec cet atelier, vous allez être sensibilisés sur le Budget de l’État, et en particulier, vous allez être édifiés sur : la provenance des ressources et la répartition des différentes dépenses de l’Etat ; les innovations fiscales figurant dans la Loi de finances Initiale ; les priorités gouvernementales qui ressortent dans le Budget de l’Etat ; les mesures phares du budget de l’Etat. Je vous invite à plus de concentration pour mieux comprendre ces différentes thématiques. Soyez attentifs, vigilants, rigoureux sur vous-même afin de maitriser l’ensemble des données qui vous seront expliqué durant ces deux jours. En le faisant, vous sortirez renforcer et vous pourriez faire la restitution aux autres afin que tous comprennent les tenants et les aboutissants sur le budget de l’Etat», a-t-il invité

Il convient de rappeler que ce projet qui s’étend sur toute l’étendue du territoire national, servira aux organisations de la société civile,  d’organiser 70 missions de collectes desdonnées à Conakry etdansle PAFISAM ; l’UCP et de l’ANAFIC

Alpha Abdoulaye BARRY.

Secrétaire général de l’Association des Journalistes Littéraires de Guinée(AJLG).

Tel : 620/56.85.85/660.56.85.85/657.56.85.85.

Email: [email protected]