Les mots ont leur pesant d’or. Si les législatives du 16 février prochain sont au menu de la mouvance présidentielle, l’opposition semble s’éloigner de très loin quant à cette vision. Comme d’habitude ; dans la traditionnelle assemblée générale de l’UFR tenue en effet du 04 janvier 2020 ; Sidya Touré parle avec (assurance) comme s’il connaissait l’intention d’Alpha Condé à l’issue notamment de la fin de son deuxième mandat.

Extrait. « Alpha Condé a fait son dernier discours de l’an en tant que Président de la République, son dernier discours de vœux de fin d’année en tant que Président de la République. Nous sommes dans une année de revendications, de contestations, de protestations et de refus du 3è mandat pour Alpha Condé. Donc, je vous à une mobilisation massive pour la dernière marche pacifique le 06 janvier 2020. Je serai là-bas pour lancer la marche. Je serai là-bas pour faire mon discours. 2020, c’est le changement de mentalité. 2020, c’est la préparation du nouveau guinéen pour aller vers le développement. 2020, c’est le refus de la médiocrité. 2020, c’est la refondation de l’Etat. Que ça soit les législatives ou le référendum, il n’y a pas d’élections en Guinée en 2020 (…) », a affirmé Sidya Touré au cours de l’assemblée générale de son Parti.

Alpha Barry