Un atelier de formation en Journaliste Reporter d’Image (JRI) s’est ouvert ce matin du mercredi 29 Janvier 2020 dans la salle de conférence du Conseil Economique et Social au profit de 16 journalistes de la Radio Télévision Guinéenne (RTG)

Selon l’Office Lucien Beindou GUILAO Directeur Général de l’Office  National de Formation et de Perfectionnement Professionnel (ONFPP),  « l’objectif de ONFPP, c’est de vendre les entreprises meilleures afin qu’elles soient de plus en plus compétitives sur le marché. Comme vous le savez le domaine des médias, est assez compétitif en Guinée. Et, il est de notre devoir, en tant qu’établissement public, de renforcer les organes publics, la RTG, le journal Horoya, l’Agence Guinéenne de Presse afin qu’ils travaillent de plus en plus pour être compétitifs sur le marché ».

Sur la situation qui a poussé l’ONFPP à organiser cette formation, le Directeur déclare : « Il est facile de constater les domaines sur lesquels un journal peut évoluer. Parce que, nous le voyons tous les jours à la télévision, dans les journaux papiers, sur les sites et nous savons qu’il y a un moyen pour améliorer leur compétence. Et, c’est ce que nous faisons. Nous avons financé cette formation pour améliorer les compétences et ça ne sera pas la dernière ».

Directeur Général de la RTG, Sékouba Savané   à l’ouverture de l’atelier s’est réjoui de la tenue de cette formation et déclare « c’est une immense contribution de l’ONFPP à la qualification de nos journalistes pour qu’ils donnent une bonne prestation dans l’exercice de leur métier. Et, venant du l’ONFPP, cela ne me surprend pas du tout. Parce que, c’est une institution qui a pour vocation de former. En ce moment, l’ONFPP pense former nos journalistes dans le domaine précis de JRI (Journaliste Reporter Image) ; je crois que cela vient au bon moment et dans la mesure où, comme vous vous rendez compte, les défis qui se présentent en nous sont nombreux. Nous avons aujourd’hui  besoin de déployer nos équipes à beaucoup d’endroits mais, c’est évident que nous ne pouvons pas en ce moment faire face à toutes les sollicitations dont nous sommes l’objet. Alors, avoir en ce moment précis, des JRI aussi à côté des équipes complètes qu’on pourrait dépêcher sur le terrain, je pense que, renforcer leurs capacités, c’est une très bonne chose.

Précisons qu’il y a deux ans, l’ONFPP s’est intéressé aux médias en formant une quarantaine de journalistes en écriture journalistique. Une manière de contribuer à l’amélioration des articles lus dans nos médias. Ensuite en 2019, s’était l’équipe du  quotidien National  Horoya qui a reçu une formation d’une semaine de la même institution.

Grégoire ANKOU