On sait. Une fois les élections arrivent avec une telle ampleur au niveau communal, l’enjeu devient sérieux pour le Parti politique concerné. Le parti au pouvoir, le RPG-arc-en-ciel aurait le couteau à la gorge : le choix au niveau préfectoral et régional devient ainsi compliqué ; sans parler des coups bas des ténors au sommet, qui influenceraient le choix des militants à la base.

Selon nos informations, qu’au-delà de certaines contestations venant d’autres postulants pour les mêmes postes de député au compte notamment des élections législatives à venir, la base du RPG-arc-en-ciel à Kissidougou aurait déjà fait son choix, relatif à l’établissement d’une liste finale contenant les chouchous des partisans à la base, dont également un certain Mohamed Komah, l’ancien vice-maire de la ville, qui serait proche des populations à la base.

 

 

Emmanuel Kamano