La passe d’armes est monnaie courante entre les deux. Les Guinéens sont déjà habitués de leurs bisbilles par médias interposés. Capitaine Moussa Dadias Camara et Général Sékouba Konaté sont deux tous acteurs majeurs du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) qui a géré le pays après le décès de Lansana Conté du 22 décembre 2008.

En effet, Général Sékouba Konaté, comme il en a l’habitude de donner souvent du scoop aux médias, a accordé une interview dans les colonnes du journal en ligne nouvelledeguinee.com dans laquelle il accuse l’ancien chef de la junte capitaine Moussa Dadis Camara, que ce dernier voulait mettre aux arrêts l’actuel Premier ministre Kassory Fofana, c’était pendant la transition. Général Sékouba Konaté est intervenu suite au décès de l’ancienne première Dame, Henriette Conté, il y a de cela quelques jours. Lisez l’extrait !

« C’est elle (NDLR : Henriette) qui est venue me voir pour me demander d’aider Kassory Fofana à pouvoir sortir du pays. Le capitaine Dadis voulait mettre aux arrêts ce dernier. A cause de maman Henriette, j’ai demandé à Dadis de laisser Kassory en paix. Ce dernier a ainsi pu quitter le pays dans la paix. Dadis voulait à tout prix l’arrêter. Il y a aussi le cas de Lounsény Nabé, actuel gouverneur de la Banque Centrale. Le CNDD avait mis ce dernier en prison. Il était poursuivi pour enrichissement illicite et détournement de fonds publics. Maman Henriette est venue me voir. J’ai fait libérer Lounsény Nabé. Elle est également intervenue pour la libération de feu Ousmane Conté, fils de son mari, emprisonné, à l’époque, à cause de la drogue”… », a-t-il allegué dans les colonnes de nouvelledeguinee.

Makoura