C’est à la faveur d’une conférence de presse au siège du Parti déchu, ce mercredi 3 novembre 2021, dont la modération était assurée par l’honorable Domani Doré, que les responsables du Rpg arc-en-ciel et des membres des partis alliés, Bah Ousmane, Alhousseiny Makanera Kaké, Papa Koly Kourouma du parti GRUP…, avec un tour de table, ont fait le point de leurs activités depuis le jour du coup d’Etat contre Alpha Condé.

En ouvrant cette conférence de presse, l’honneur est revenu au secrétaire général du RPG arc-en-ciel, Dr Saloum Cissé de planter le décor de ce qui doit être dit par les cadres du Bureau politique national, présents à cette retrouvaille politique, au siège dudit parti.

Le secrétaire permanent, Sékou Rouzo Condé, quant à lui, a présenté la situation récapitulative des activités depuis la date du 5 septembre 2021, s’agissant des notes circulaires destinées aux sections du parti à l’intérieur du pays, relatives à l’arrestation du président Alpha Condé.

L’honorable Amadou Damaro Camara, qui était figure de proue à cette conférence de presse, s’est adressé directement au CNRD qu’il libère Alpha Condé, tout en rappelant l’âge de celui-ci qu’il a 83 ans, et qu’un homme de cet âge est fragile. Ce haut responsable du RPG arc-en-ciel est revenu sur leur rencontre avec quelques membres-clés du CNRD autour de la question si c’est le FNDC qui dirige le pays ?

Alhousseiny Makanéra Kaké, a de façon électrique,  s’est adressé aux militants du RPG arc-en-ciel, dans un discours qui cible l’UFDG – et de marteler devant la base du parti de ne pas se tromper de la vraie cible, que le CNRD n’est qu’une parenthèse. Outre, a aussi mis un brin de critique sur Cellou Dalein Diallo, dont le parti reste leur adversaire, a-t-il souligné.

Le RPG arc-en-ciel croit encore pour revenir au pouvoir. Alhousseiny Makanéra Kaké a mis en exergue cette confiance sous la forme métaphorique, que le RPG arc-en-ciel est un véhicule qui n’a pas de frein et qui ne fait pas marche arrière…

A noter que cette conférence de presse a connu la présence des ministres du gouvernement Kassory Fofana. Un journaliste a failli être pris à partie par les militants du RPG arc-en-ciel à cause de la question sur le ministre Djakaria Coulibaly, si ce dernier n’envisagerait pas de prendre la tête du RPG arc-en-ciel.

Par Saran Camara.