Depuis deux semaines, le vice maire de la commune de Matam, Ismaël Condé, jadis militant du Parti au pouvoir, le RPG, est entre les mains de l’autorité judiciaire en effet accusé pour des faits « d’abus de confiance et escroquerie » – et ses accusateurs sont une société de prestation de ramassage des ordures appelée ‘’Étoiles Émergence de Guinée’’. La deuxième personne qui vient d’être interpellée, c’est le maire de la commune de Matam, Seydouba Sacko, poursuivi pour des mêmes accusations.

Leur cas ne passe pas inaperçu sans que certaines opinions ne commentent pas. En occurrence, les réseaux sociaux, certains internautes font des liaisons entre leur interpellation et la main noire du régime, qui serait dans l’optique de ‘’s’abattre de malédiction’’ sur ces deux personnes, qui ne sont pas sous les mêmes enseignes politiques.

Makoura pour www.alerteur.com