On le sait, Alpha Condé perd rarement en politique. Ses adversaires, malgré eux, reconnaissent cette qualité en l’homme. À l’instant, un de ses anciens collaborateurs, évolue désormais seul dans d’une sorte de rébellion contre lui – il s’est émancipé de son système. Il s’agit de l’économiste Dr Ousmane Kaba.

En 2010, dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle, il a aidé Alpha Condé à battre Cellou Dalein Diallo pour accéder au pouvoir. Au début, l’économiste était enivré par le programme économique du président Alpha Condé. Étant conseiller de ce dernier, dans le sens du poil, il s’est fait économiquement le chantre du régime. Dans le sillage de ses mots, les citoyens ont retenu « macro – économie », venant de la bouche de Dr Ousmane Kaba pour soutenir le régime d’Alpha Condé.

Durant peu d’années, les deux personnes se sont séparé. L’opinion, elle, en sait peu la cause de leur séparation. En coulisses, il y a des rumeurs qui affirment que la réforme faite par Alpha Condé au sein de l’enseignement supérieur pour désavantager les universités privées, serait la cause d’éloignement de Dr Ousmane Kaba, puisque lui étant possesseur d’une université dénommée ‘’Koffi Annan’’.

La politique étant une équation à plusieurs inconnues, le président du Parti des démocrates pour l’espoir (PADES), Dr Ousmane Kaba effectue depuis plusieurs mois des travaux d’implantation de son parti en Haute Guinée, la « chasse gardée » d’Alpha Condé. Mais beaucoup parmi les soutiens du président de la République ne prennent pas au sérieux Dr Ousmane Kaba comme un adversaire qui a du poids.

Sa dernière sortie médiatique, concernant sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020, celle-ci doit /ou amener les gourous du pouvoir à le prendre au sérieux. Parce que de manière surprenante, étant membre du FNDC, il dit être prochainement « candidat avec ou sans Alpha ». Une phrase qui laisse planer la crainte sur ses capacités à déstabiliser l’électorat du président Alpha Condé.

Makoura pour www.alerteur.com