Récemment, le bureau du chef de file de l’opposition, l’honorable Mamadou Sylla, a rencontré le président Alpha Condé au Palais Sékhoutouréya. L’objectif de cette retrouvaille était de remettre au président de la République un mémorandum contenant des points de revendication, y compris la visite aux prisonniers de tous bords politiques.

En effet, ce jeudi 11 mars 2021, l’honorable Mamadou Sylla, accompagné des membres de son bureau, a rendu visite aux détenus à leur lieu de détention, la maison centrale sise à Kaloum.

Après une visite d’une heure et demie, le chef de file de l’opposition a déclaré que « vu la majorité parmi eux. Il y a 55 personnes qu’on a vues. On avait demandé, la liste de 69, il y a eu une vingtaine de cas de covid-19, ceux-ci sont aux centres déjà. On peut dire qu’on est très satisfait de notre démarche, parce que tous ceux qui ont pris la parole, nous ont remerciés et ils nous ont encouragés de continuer, ce que mon équipe et moi sommes en train de faire. Vraiment ils sont très contents », a affirmé Mamadou Sylla.

Selon lui, parmi les personnes rencontrées, il y a le doyen Chérif Bah, vice-président de l’UFDG, Abdoulaye Bah de Kindia, Ismaël Condé, vice maire de Matam, Fatou Bangoura, et d’autres.

« C’est le lieu de dire, au ministère de la Justice, aux magistrats ou les procureurs qu’ils puissent diligenter et d’essayer de les juger. Il faut qu’on puisse informer la justice pour que si tu prends quelqu’un qui est en conflit avec la loi, mais il faut aussi le juger rapidement, pour qu’il sache de quoi il est reproché », a-t-il dit.

Et de renchérir : « Les gens qu’on a vus, physiquement se portent très bien. Le président, on peut aussi lui demander sa clémence. Mais c’est après qu’il y ait eu des condamnations. Mais s’ils ne sont pas jugés et condamnés, on ne peut pas aller demander sa clémence », a-t-il ajouté.

Pour finir, il a remercié le président de la République pour avoir facilité leur démarche. Par ailleurs, il encourage ces détenus en espérant qu’ils quittent la prison pour le fauteuil présidentiel.

Oumar Konaté a couvert pour www.alerteur.com